Tuto d’automne : le jeu « Cache-noisettes »

Bonjour à tous.

 Samedi après-midi, je vous ai présenté le jeu sur l’automne que j’ai créé.

 img_6272

But du jeu :

Aider l’écureuil à retrouver toutes les noisettes cachées parmi les feuilles, sous les arbres et les champignons pour l’hiver.

Règles du jeu :

Pour les 1 an 1/2 -2 ans :prévoir une dizaine de noisettes.

Chercher les noisettes cachées par l’adulte sans puis avec la marionnette enfilée.

Dès 2 ans :  Prévoir une vingtaine de noisettes.

Faire tourner la flèche et chercher les noisettes en respectant la contraintes indiquées.

Lorsque la flèche indique la « sittelle », le jeu s’arrête. Et on compare le nombre de noisettes en réserve (dans l’arbre) et celles restant sur le plateau (que la sittelle a mangées). Le(s) gagnant(s) est celui qui en a le plus récolté.

 Sinon, le jeu continue jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de noisettes sur le plateau.

Aujourd’hui, voici comment réaliser le jeu grâce au recyclage : (chaque partie du jeu peut-être réalisée indépendamment les unes des autres)

L’arbre :

  • boîte de chips tube (pringles…)
  • carton gris 2mm (fond de bloc papier canson par ex.)
  • peinture marron et orange + pinceau
  • papier mâché (papier journal encollé avec mélange d’eau et de farine)
  • marqueur
  • cutter

                                                            1. Nettoyer l’intérieur de la boîte tube.

Découpe du feuillage

2. Dans le carton gris, tracer la 1ère pièce du feuillage dans un rectangle de 10 x 13,5cm.

3. Tracer une encoche à partir du milieu vers le bas du dessin. La largeur de l’encoche correspond à l’épaisseur du carton. Puis couper au cutter.

4. Utiliser le comme gabarit pour tracer la 2ème pièce du feuillage.

                                                             5. Faire une encoche vers le haut. Puis couper.

                                                       6. Vérifier l’emboitement des 2 pièces. Gommer les traits restants.

img_6215

7. Retourner la boîte tube.

8. Tracer puis couper les encoches qui recevront le feuillage.

 img_62259. Préparer la colle à papier mâcher (de nombreuses recette à base d’eau de farine existent sur internet).

10. Entre 2 encoches, tracer puis couper un rond de 3,5 cm de diamètre.

11. Déchirer de petits morceaux de papier journal (ou de publicité, page du bottin…) et les encoller. Recouvrir le tour du trou en 2 couches minimum. Laisser sécher. Ajouter d’autres couches si vous le souhaitez, en laissant sécher toutes les 2 couches maximum.

                                           12. Peindre le feuillage en orange et le tronc en marron.

Conseils :

  • pour pouvoir ranger plus facilement l’arbre, ne pas coller le feuillage.
  • pour obtenir un effet écorce sur le tronc, peindre 2 couches au pinceau pour papier-peint. Puis passer une 3ème couche au pinceau de soie.

Les champignons :

  • plateau à œufs (récupéré en supermarché)
  • tube pour film étirable
  • règle + crayon à papier
  • cutter
  • peinture rouge et blanche + pinceau
  • colle

img_6228

1. Dans le plateau à œufs retourné, couper 5 alvéoles au dessus des plis formés entre chaque alvéole. Il ne doit pas y avoir de rebords lorsque la découpe du chapeau est terminée.

img_6230

2. Dans le tube de film étirable, couper 5 cylindre de 4,5 cm de long. Attention, le tube est très dur. Faire plusieurs passage de lame.

img_6231

3. Coller les chapeaux sur les pieds.

4. Peindre les chapeaux en rouge.

5. Après séchage, peindre les points blancs.

Les sapins :

  • cartonnette (enveloppe kraft, …)
  • colle
  • peinture verte + pinceau

img_62561. Tracer un cercle de 14 cm de diamètre minimum. Plus le cercle sera grand, plus les sapins seront hauts.

2. Tracer 3 rayons formant des angles de 120°.

3. Couper le disque en suivant les tracés.

img_6258

4. Avec chaque tiers de disque, former des cônes en fermant bien jusqu’à la pointe qui formera la cime du sapin. Coller en maintenant bien les bords le temps que ça tienne.

5. Peindre en vert.

La marionnette écureuil :

  • patrons

scan0015 scan0016

  • ciseaux + crayons à tissu
  • feutrine orange, blanche et noire
  • fil orange ou rouge et noir + aiguille
  • colle

 

img_6238

 1. Imprimer et découper les différentes pièces du patron (ci-contre).

2. Plier la feutrine pour le corps. L’épingler. Puis tracer et découper le corps à l’aide du patron. Faire 2 pièces.

3. Faire de même avec le patron OEIL + JOUE dans la feutrine blanche.

 img_6241-copie

 4. Tracer et découper les autres pièces.

 img_6244

 5. Coller les 2 pièces oreilles l’une sur l’autre. Puis, enrouler le bas des oreilles et coudre pour maintenir  le pli.

img_6246 img_6252

6. Coudre les 2 pièces du corps en laissant ouvert en bas (point droit ou point de chaînette comme ici) et en ajoutant les oreilles.

7. Coller les yeux et le museau sur la pièce blanche.

8. Tracer, très légèrement, au crayon à papier gras, les narines et la bouche de l’écureuil. Avec du fil noir, coudre au point droit en suivant le tracer.

9. Coller cette pièce pour former le visage, puis la queue derrière.

10. Pour jouer à plusieurs : fabriquer d’autres marionnettes. Le jeu devient alors collaboratif.

La boîte de rangement :

  • boîte pour bottes
  • papier de verre grain fin si besoin
  • sous-couche blanche
  • peinture orange + rouleau d’écolier
  • des décors d’automne : ici ruban papier motif feuilles, feuille en tissu (trouvée chez Action), lettres en bois, noisettes découpées dans du papier scrap, illustrations (trouvées ici : http://zezete2.centerblog.net) + imprimante
  • ciseaux
  • colle

img_6227

1. Si la boîte est glacée, la poncer au papier de verre grain fin.

img_6259

2. Sous-coucher puis peindre en orange  l’intérieur et l’extérieur à l’aide d’un rouleau.

3. Décorer.

 Astuce : Le couvercle sert de plateau de jeu.

La roue :

  • carton gris (type sous-main)
  • roue vierge
  • feuille à plastifier + plastifieuse ou recouvre-livre autocollant (mais c’est moins rigide; il faudra ajouter de la cartonnette, du bristol…)
  • carton gris 2mm + feutre ou peinture
  • cutter
  • attache parisienne 16 mm
  • pâte à fixe

img_6263

1. Imprimer les roues vierges(roue-cache-noisettes). Dessiner les contraintes que vous souhaitez : nombre ou couleur des noisettes à ramasser (pourquoi ne pas peindre le haut des noisettes pour les plus jeunes), la cachette où chercher…

2. Les plastifier.

                            3. Dans le carton gris, tracer et découper un cercle de 10,5 cm de diamètre.

                           4. Perforer les deux disques au centre avec un outil à œillet ou un cutter.

                            5. Tracer et couper une flèche dans le carton gris. Colorier. Puis la perforer.

                            6. Avec la pâte à fixe placer le disque contraintes sur le carton gris.

                            7. Ajouter la flèche en assemblant le tout avec une attache parisienne.

                            8. Vérifier la bonne rotation de la flèche.

img_6265

Il est également possible de combiner les contraintes pour corser le jeu et l’adapter aux plus grands :

  • nombre et couleur
  • couleur et cachette
  • nombre et cachette…

Il faudra alors 2 roues.

Voilà. Tous les éléments du jeu sont prêts. Reste à ajouter des feuilles d’arbres (naturelles ou artificielles comme moi) et des noisettes (j’utilise de vraies noisettes qui ont été percées par un petit ver, donc non comestibles).

J’espère que ce tuto est suffisamment clair et que vous pourrez fabriquer ce jeu à votre tour grâce à lui.

N’hésitez pas à m’envoyer vos fabrications. Je me ferai un plaisir de les publier sur mon blog.

A très vite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s